Offres d’emploi

Adjoint administratif ARM à 60% de nuit / régulation

Publiée le : 31 mai 2018

Poste à pourvoir début juin

Pour plus de renseignements et profil de poste, vous pouvez contacter Mme LECERF au 05.62.61.32.87 ou par mail n.baccarino ch-auch.fr


Adjoint administrative à la permanence de soins (3966) à 50%

Publiée le : 1er juin 2018

Horaires de 20h à minuit Poste à pourvoir début juin Pour plus de renseignements et profil de poste, vous pouvez contacter Mme LECERF au 05.62.61.32.87 ou par mail n.baccarino ch-auch.fr


ERGOTHERAPEUTE

Publiée le : 5 février 2018

Le Centre Hospitalier d’Auch en Gascogne est à la recherche d’un(e) ergothérapeute à 100%. Plus de renseignements 05.62.61.31.49 / 05.62.61.31.06 s.drh ch-auch.fr

Dans le cadre de projets de service et d’établissement, au sein d’une équipe interdisciplinaire, sous la responsabilité du chef de service, l’ergothérapeute s’emploie, dans le cadre du décret de compétence du 21 novembre 1986 relatif aux actes professionnels autorisés, à traiter les déficiences ou les handicaps de nature somatique ou psychique. Il intervient tout au long du processus de rééducation, de réadaptation et de réinsertion des personnes en situation de handicap. Il leur permet de maintenir, de récupérer ou d’acquérir une autonomie individuelle, sociale et/ou professionnelle. Par son rôle d’éducateur et de conseiller, il participe à la prévention. Il peut avoir une fonction d’enseignement et de recherche. Sa spécificité tient dans l’approche thérapeutique particulière tournée vers l’homme malade dans sa globalité plus que vers l’organe affecté.

1. SOINS ET TECHNICITE L’ergothérapeute intervient sur prescription médicale mais il définit lui-même les moyens qu’il va mettre en oeuvre pour la prise en charge du patient. 1.1 Bilans  Bilans de déficiences : il réalise des bilans ostéo- articulaires, musculaires, neurologiques, des fonctions supérieures et des capacités relationnelles.  Bilans des incapacités et des désavantages : Bilan fonctionnel du membre supérieur : gestuel, préhensions,…  Bilan d’indépendance concernant tout acte quotidien : déplacement, transferts, communication, habillage, hygiène, alimentation, loisirs, activité scolaire et professionnelle, intégration sociale et familiale, comportement,…..  Bilan d’environnement humain : permet de connaître le niveau d’aide humaine auquel la personne a recours quotidiennement (portage repas, aide familial, tierce personne,…)  Bilan d’environnement matériel et architectural : analyse des éléments empêchant l’autonomie : accès, circulation dans le logement, plan de travail, sanitaire, mobilier,….) Il propose ensuite un contrat de soins définissant des objectifs et des moyens. 1.2 Objectifs de la prise en charge
- Transformation d’un mouvement en un geste fonctionnel (rééducation motrice, sensorielle, du schéma corporel, des repères temporo- spatiaux, praxognosies, mémoire)
- Prévention d’aggravations
- Adaptation ou réadaptation à la vie quotidienne et socio- professionnelle
- Revalorisation des capacités relationnelles et créatives
- Maintien ou reprise de l’identité personnelle et du rôle social
- Emergence des aspects psychologiques 1.3 Traitements Il choisit les moyens de la prise en charge après une analyse précise, pour qu’il y ait correspondance entre les exigences de l’activité et les besoins thérapeutiques. 1.3.1 Traitement des déficiences
- Maintien d’un bon état fonctionnel : sollicitation des fonctions restantes, prévention d’apparition de déficiences ou incapacités, installation du patient (au lit, au fauteuil), le conseil d’économie articulaire et l’autonomisation,….
- Appareillage : conception et réalisation d’appareillage or thétique ou prothétique soit préventif, assurant repos articulaire, stabilisation ou posture, soit postopératoire garantissant une cicatrisation, une posture, facilitant l’autonomie, soit secondaire corrigeant les attitudes vicieuses ou suppléant une fonction défaillante, soit séquellaire suppléant les fonctions définitivement déficitaires.

Au stade de la réadaptation et de la réinsertion, le patient apprend à vivre sa nouvelle situation. L’ergothérapeute lui permet d’expérimenter des situations réelles de la vie quotidienne afin qu’il recherche des compensations et les développe par l’entraînement.  Réadaptation à la vie quotidienne : automatisation des gestes spécifiques pour un lombalgique, réentrainement à l’effort pour un hémiplégique,…  Réinsertion professionnelle : évaluation des capacités, ré entraînement à l’effort, préparation au retour à un poste de travail,…  Environnement matériel : aides techniques conçues et fabriquées ou conseillées parmi le matériel spécialisé, aménagements mobiliers, architecturaux, urbains,… 2. INFORMATION
- Il consulte les différents documents nécessaires à la conduite du traitement.
- Il s’entretient avec toute personne (patient, famille, autres membres de l’équipe de soins) qui peut l’aider à obtenir des renseignements pour orienter des objectifs de traitement de rééducation.
- Il établit un compte-rendu complet, qualitatif et quantitatif, du traitement effectué (dossier de soins)
- Il signale au prescripteur tous troubles ou difficultés survenues en cours de rééducation et les modifications techniques qui s’en suivent. 3. COMMUNICATION/ RELATION Il est en relation avec les malades, leur famille, le corps médical, les autres soignants, les services sociaux, économiques et techniques. 4. CONTRIBUTION ECONOMIQUE Par son travail, au sein de l’hôpital, l’ergothérapeute permet au patient d’acquérir ou de conserver une autonomie maximale. Ainsi, il permet de limiter la durée d’hospitalisation et favoriser une réinsertion socioprofessionnelle dans des conditions optimales.

Les niveaux requis Formation initiale : Diplômes / Ecoles : Diplôme d’Etat d’Ergothérapeute Autres formations et connaissances générales requises :
- Manutention
- Hygiène hospitalière
- Civisme hospitalier, droits et devoirs de l’agent


Infirmiére de Bloc opératoire Diplômée d’Etat

Publiée le : 14 février 2018

Le Centre Hospitalier d’Auch en Gascogne est à la recherche d’un(e) I.B.O.D.E ou I.D.E de Bloc Opératoire.

Plus de renseignements auprés de Mme DELOM Brigitte au 05.62.61.32.56 ou secrétariat DRH 05.62.61.31.06 / s.drh ch-auch.fr

Date limite : 27/02/2018

« Garantir et dispenser à la personne soignée et à son entourage des soins Infirmiers spécifiques, de qualité en Bloc opératoire et en secteurs associés » (Définition tirée du livre « l’infirmière de BO » ed. Masson) En opératoire, elle peut exercer l’un des trois rôles suivants : Infirmière circulante
- Elle assure ses fonctions auprès de l’opéré dans la salle d’opération.
- Elle recueille, analyse les informations, planifie, dispense et évalue l ensemble des soins infirmiers.
- Elle assure plus particulièrement la traçabilité et la transmission de ses actions et du déroulement de l’intervention. Infirmière instrumentiste
- Elle participe à l’acte chirurgical dans la zone protégée, au plus près du patient.
- Elle a en charge l’organisation de l’instrumentation en fonction de la chronologie des temps opératoires et de leurs spécificités. Aide -opératoire
- Elle collabore avec l’opération aux gestes techniques opératoires. Ces trois rôles sont définis dans le décret de compétences du 29 Juillet 2004 relatif aux actes professionnels et à l’exercice de la profession d’infirmière.

1 - Préparation des salles d’opération et de matériel nécessaire aux interventions (autonome et responsable). 2 - Accueil et installation des patients : (autonome, responsable) 3 - Rôle en per opératoire : (responsabilité médicale ou co-responsabilité., autonome, responsable) 4 - Rôle en post- opératoire

Les savoirs :
- Anatomo – physiologie.
- Matériel chirurgical.
- Techniques – opératoires.
- Hygiéne et aseptie.
- Prévention des risques. Les savoir-faire : Maîtrise.= - Appareils médicaux.
- Gestuelle et dextérité.
- Règles d’hygiéne et aseptie.
- Techniques opératoires et instruments utilisés. Gestion = - Temps et matériel. Formation = Etudiants (IDE) et IDE non spécialisées. Etudiants IBODE

Les savoir-être :
- curiosité intellectuelle
- Réactivité adaptée dans l’urgence, capacité d’adaptation.
- Sens de la coopération, de la communication.
- Vigilance.
- Sociabilité.
- Capacité d’auto-évaluation et réajustement de ses pratiques professionnelles.
- Aptitdudes à transmettre des savoirs et des informations aux membres de l’équipe.


Praticiens Hospitaliers

Publiée le : 3 février 2014

Des postes de Praticiens Hospitaliers à Temps Plein sont vacants dans les services suivants :

- Cardiologie
- Oncologie Médicale
- Anesthésie-Réanimation
- Gastro-Entérologie

Pour tous renseignements complémentaires, n’hésitez pas à contacter le 05.62.61.31.01.

Si vous êtes intéressé(e), vous pouvez adresser votre lettre de candidature accompagnée d’un C.V. à l’attention de Monsieur le Directeur, Centre Hospitalier d’Auch, Allée Marie Clarac, BP 80382, 32008 AUCH Cédex. et de Madame la Présidente de la CME (Dr Véronique LEJEUNE-SAADA), à la même adresse.




Dernière Annonce : 1er juin
Adjoint administrative à la permanence de soins (3966) à 50%


Dernière Annonce : 13 novembre 2017
Maintenance préventive et corrective des installations du système de sécurité incendie au C.H. d’Auch – Hôpital de Mirande – Hôpital de Vic-Fezensac


Standard du CH

05.62.61.32.32

Etablissement Français du sang

05.61.31.20.96 ou 0800.972.100


© 2009 - Centre Hospitalier d’Auch, Allée Marie Clarac, BP 80382, 32008 AUCH Cedex - 05.62.61.32.32
© 2009 Nuances-communication - © Photos : Thierry Schneider - © Webmaster : Ludovic Pierquet