Centre hospitalier d'Auch Au cœur de votre territoire de santé

Organisation du Centre Hospitalier d'Auch à compter du 11 mai 2020

7 mai 2020

Ces dernières semaines, le CH d'Auch s'est réorganisé pour prendre en charge les patients atteints du COVID-19  tout en continuant les prises en charge indispensables pour les autres pathologies.

Il a été décidé qu'à compter du 11 mai, date de début du déconfinement, le CH d'Auch procéderait à une reprise très progressive de ses activités médico-chirurgicales afin de garantir la sécurité de tous, et d'être en mesure de revoir son organisation s'il devait y avoir une recrudescence des cas de COVID-19.

 

Les gersois doivent se préoccuper de leur santé

Il ne faut pas négliger sa santé et renoncer à se faire soigner. Le médecin traitant reste le premier interlocuteur et l'hôpital s'organise pour répondre efficacement aux besoins, avec toutes les précautions nécessaires.

Depuis le début de cette crise sanitaire, beaucoup de gersois se sont tenus à l'écart du système de santé pour ne pas surcharger les soignants. Tous ceux dont les consultations ont été déprogrammées, ou qui présentent des symptômes, doivent désormais reprendre contact avec leur médecin traitant ou leur spécialiste pour organiser leur prise en charge.

Le déconfinement autorise la circulation des personnes, mais l'hôpital, comme tout établissement public, se doit, pour protéger ses usagers, de faire respecter les gestes barrières et la distanciation sociale, ce qui va générer pendant quelques semaines encore des contraintes pour ceux qui devront s'y rendre.

 L'hôpital s'organise :

Le contact avec un service hospitalier, en dehors des urgences, doit être téléphonique.

Au décours de ce premier contact, il sera proposé soit une consultation dématérialisée (téléphonique ou en visio), soit un rendez-vous pour une consultation à l'hôpital. Lors de la prise du rendez-vous, la secrétaire indiquera à chacun, les précautions à prendre et les documents à fournir.

Pour ceux qui viendront à l'hôpital, les parcours seront organisés pour que les patients aient le moins de contact possible avec d'autres personnes.

S'ils ne peuvent se déplacer seuls, ils seront accompagnés d'un proche ou d'un ambulancier. Dans le cas contraire, ils rentreront seuls dans l'établissement et un filtrage sera mis en place à l'entrée pour s'en assurer.

Le patient et l'éventuel accompagnant devront porter un masque.

Les visites restent très exceptionnelles :

Pour limiter le nombre de personnes présentes dans l'établissement, les visites restent, pour le moment, interdites, en dehors de quelques cas particuliers qui font l'objet de dérogations, notamment en maternité, pédiatrie, et réanimation.

Les patients hospitalisés dont l'état de santé le permet peuvent sortir du bâtiment de l'hôpital pour rencontrer leurs proches, mais en gardant une distance minimale de plus d'un mètre avec eux pour ne pas faire prendre de risques aux patients de leur secteur.

 

La distanciation sociale est à poursuivre :

Les mesures de distanciation sociale sont difficiles à vivre, mais néanmoins nécessaires à la sécurité de tous. Elles s'allègeront dès que la situation sanitaire le permettra.

Il appartient à tous de respecter les mesures barrières afin d'éviter la propagation du virus, tant à l'hôpital qu'à la ville.

Offres d'emploi

IDE neurologie

23 octobre 2020

Le Centre Hospitalier d’Auch en Gascogne est à la recherche d’un(e) Infirmièr(e) en Neurologie à temps plein.


Missions :

– Prise en charge globale du malade de Neurologie, en urgence ou en hospitalisation prévue pour un bilan ou un traitement spécifique.

– Cette prise en charge doit être basée sur la communication verbale et non-verbale et une possibilité d'adaptation face à des problèmes psycho-neurologiques ou psychiatriques.

Tout afficher